estat

You are here : Accueil > En > Tourism > Châteaux - Castle

Come back home

Châteaux - Castle

Tous les châteaux de la  Loire :

Toutes les informations pratiques réunies sur un même site
www.loire-chateaux.org

 


CHAMBORD

Tél./ +33 (0)2 54 50 40 00
info@epchambord.fr

www.chambord.org

Du 02/01 au 31/03 : 9h-17h15 Du 14/07 au 19/08 : 9h-19h30 Du 01/04 au 13/07 : 9h-18h15
Du 20/08 au 30/09 : 9h-18h15 Du 01/10 au 31/12 : 9h-17h15

Fermé les 01/01, 01/05 et 25/12. Tarif : 9,50 €; réduit 6,50 €; -18 gratuit
Avec ses 128 mètres de façade, 440 pièces et 365 cheminées, le château de Chambord est le plus vaste des châteaux de la Loire. Ancien rendez-vous de chasse des comtes de Blois, le château se niche au cœur d’un parc de 5 500 hectares (dont 4 500 de bois). Son enceinte et son donjon central à quatre tours expriment la force de la monarchie française. Ses façades classiques contrastent avec la profusion de lucarnes, de cheminées, de flèches et de clochetons que l’on peut contempler à loisir depuis l’étonnante terrasse à l’italienne.
Le plan de l’édifice est celui d’un château fort de plaine. Il comporte une vaste enceinte rectangulaire de 156 mètres sur 117 mètres, aux angles flanqués de quatre tours cylindriques. Sur le côté nord-ouest du bâtiment s’érige un donjon. Ce dernier possède des proportions colossales, et constitue à lui seul le château presque entier. L’ensemble dégage toutefois une profonde majesté, et la clarté géométrique du plan, l’harmonie des proportions et la fantaisie de ses toitures hérissées de tourelles, de cheminées et de lucarnes ont été, à travers les siècles, autant de sources d’émerveillement et d’inspiration.

Visite libre du parc

1000 hectares de la réserve nationale de faune sauvage de Chambord sont ouverts à la promenade et à la vision d’animaux en liberté grâce à des observatoires accessibles en permanence. Le plan du parc est disponible dans les points d’accueil du domaine.

Balade à vélo dans la réserve de Chambord (groupes)
Découvrez les particularités de la réserve associées au plaisir du vélo.
Pique nique au bord d’un étang : dégustation de spécialités régionales. durée ½ journée (sur réservation).

Randonnée en forêt (groupes)
Parcourez l’histoire d’une forêt singulière.
Pique nique autour de spécialités régionales. Durée ½ journée - Sur réservation

Randonnée équestre
Découvrez la réserve à cheval. Durée minimum ½ journée. Sur réservation 

 


SULLY SUR LOIRE

Aux portes de la Vallée des Rois, au coeur d'un vaste parc, le château, propriété du Conseil Général du Loiret, fut jadis la demeure du 1er Duc de Sully.
Après deux ans de travaux, il vient d'ouvrir à nouveau ses portes. Vous y découvrirez notamment une magnifique exposition "Sully, Duc en son château", qui présente sa vie, son parcours politique et son amitié avec Henri IV, au travers de tableaux, bustes, statues, manuscrits, monnaies, armes etc...

Tel : 02.38.36.36.86
e-mail : chateau.sully@cg45.fr
site Internet :

www.loiret.com
www.sully-sur-loire.fr

 


CHEVERNY

www.chateau-cheverny.fr

41700 Cheverny
Tél. +33 (0)2 54 79 96 29
chateau.cheverny@wanadoo.fr
Ouverture
01/01 au 31/03 : 9h45-17h00 01/04 au 30/06 : 9h15-18h15 01/07 au 31/08 : 9h15-8h45
01/09 au 30/09 : 9h15-18h15 01/10 au 31/10 : 9h45-17h30 01/11 au 31/12 : 9h45-17h00

Tarif : 6,10 €

Situé à 15 km de Blois et 18 km de Chambord, le château de Cheverny est célèbre dans le monde entier pour ses traditions de vénerie et son étrange ressemblance avec Moulinsart, le château cher au capitaine Haddock. Hergé, le dessinateur de Tintin, a d’ailleurs largement puisé son inspiration à Cheverny, où une exposition permanente lui est consacrée.
Mais l’intérêt particulier du château de Cheverny réside dans sa splendide décoration intérieure d’époque Louis XII. C’est pour cela que Cheverny l’emporte sur tant d’autres châteaux de la Loire. Sa décoration est restée à peu près telle qu’elle fut réalisée au XVIIe siècle et est magnifiquement entretenue depuis par la famille Hurault, qui en est propriétaire depuis sa construction.
Cheverny se dresse au cœur d’un parc immense, que l’on peut également visiter, peuplé de cèdres titanesques et autres essences rares.
Et s’il doit son nom à une petite commune belge, Sartmoulin, l’architecture du château, elle, a clairement été inspirée par Cheverny. Toutefois, pour rendre le château plus habitable, Moulinsart est brossé sous les traits d’un Cheverny sans ses deux ailes.
Ce lien privilégié a incité le domaine de Cheverny et la Fondation Hergé à s’associer pour réaliser et mettre en place ensemble une exposition permanente intitulée ”Les Secrets de Moulinsart”.


AMBOISE

 37403 Amboise
Tél. +33 (0)2 47 57 00 98
chateau.amboise@wanadoo.fr 

www.chateau-amboise.com


Ouvert tous les jours sauf le 1er janvier et le 25 décembre.
Tarifs : 8,5 €; enfants (de 7 à 14 ans) 7 €.

Construit sur un coteau surplombant la Loire, le château d’Amboise allie le caractère féodal, accentué par de puissantes tours rondes, et le raffinement de la Renaissance. Il ne subsiste aujourd’hui que le dixième de la surface de la demeure royale initiale, dont la splendeur atteint son apogée au XVIe siècle. À l’emplacement d’une partie des bâtiments qui longeaient jadis le rempart s’ouvre une vaste terrasse fleurie offrant une vue imprenable sur le fleuve.
De l’oppidum gaulois, qui fut érigé à l’origine sur ce site, puis de la forteresse féodale qui surveillait le fleuve, il ne reste actuellement plus rien : tous les vestiges sont postérieurs XVe siècle. Le château actuel est bâti sur ordre de Charles VIII, Louis XII et François Ier entre le XVe et XVIe siècles. La terrasse formée par le plateau est soutenue par des murs épais, flanquée de deux tours rondes à son extrémité ouest et, sur ses faces, de deux énormes tours, la tour des Minimes sur la Loire, et la tour Hurtault sur l’Amasse.
Ce château compte parmi l’une des premières résidences royales, par laquelle il introduit le goût italien en Val de Loire. Lieu chargé d’histoire, il en permet une évocation chaleureuse, du fait de la présence d’une exceptionnelle collection de mobilier gothique et Renaissance.
Après la visite des logis royaux, la promenade s’impose dans de beaux jardins panoramiques plantés d’essences méditerranéennes. Surplombant la ville d’Amboise, les jardins du château offrent l’un des plus beaux panoramas du Val de Loire. La chapelle Saint-Hubert, chef-d’œuvre de l’architecture gothique de la fin du XVe siècle, se dresse sur la terrasse. Elle abrite des ossements attribués à Léonard de Vinci. Le génie italien, que François Ier avait fait venir à Amboise, habitera en voisin le manoir du Clos-Lucé, de 1516 jusqu’à sa mort en 1519.



MANOIR DU CLOS LUCE

 2, rue du Clos-Lucé
37400 Amboise
Tél. +33 (0)2 47 57 00 73
closluce.com@vinci-closluce.com

01/02 au 31/03 : 9h à 18h 01/04 au 30/06 : 9h à 19h
01/07 au 31/08 : 9h à 20h 01/09 au 31/10 : 9h à 19h
01/11 au 31/12 : 9h à 18h

Fermé le 25/12 et le 01/01

Tarifs : de 7 € à 12 €.
C’est au Clos Lucé que Léonard de Vinci a vécu les trois dernières années de sa vie, peignant et travaillant à ses mille passions jusqu’au 2 mai 1519, date de sa mort dans la maison. C’est ce qui confère au manoir son caractère exceptionnel.
Le Clos Lucé propose au public de partir à la découverte des fabuleuses machines conçues par l’inventeur : aéroplane, automobile, hélicoptère, char d’assaut, pont tournant, etc. Un passionnant rendez-vous avec un génie visionnaire, qui s’intéressa à la mécanique, à l’hydraulique, à l’optique, au génie civil et militaire, à la marine et à l’aéronautique.
Au cœur de la ville d’Amboise, à 500 mètres du château royal, le Clos Lucé compte parmi les joyaux de la Renaissance. C’est, avec le château du Plessis-les-Tours, le seul bâtiment à avoir été construit en brique et pierre de tuffeau extraite des carrières de la région. C’est également l’une des demeures les plus meublées du Val de Loire.
Le manoir est niché dans un parc romantique de six hectares, inspiré des jardins à l’anglaise, et s’agrémente d’un jardin de style Renaissance italienne planté de roses, où l’on peut se restaurer et se reposer.


CHAUMONT SUR LOIRE

  
41150 Chaumont-sur-Loire
Tél. +33 (0)2 54 20 91 16

www.chaumont-jardins.com


Ouverture tous les jours
02/01 au 31/03 : 10h-17h 01/04 au 07/05 : 10h30-17h30 08/05 au 11/09 : 9h30-18h30

Tarif : 6,50 €; réduit 4,50 €; -17 gratuit.
Le château de Chaumont doit une partie de sa beauté au site magnifique qu’il occupe. Bâti à la fin du XVe siècle par la famille d’Amboise, il domine la rive gauche de la Loire, au point où le coteau calcaire est le plus abrupt. Faisant face au fleuve, le château se dresse à l’extrémité d’un parc paysager couvert d’arbres séculaires. À ses pieds, sur la rive, s’étend le village.
Le château possède de luxueuses écuries, aménagées à la fin du XIXe siècle par le prince Amédée de Broglie. Ces écuries illustrent assez fidèlement l’attention toute particulière que la riche aristocratie manifestait alors pour ses chevaux. Elles sont considérées à l’époque comme les plus luxueuses d’Europe, bénéficiant d’un éclairage électrique à arc, au même titre que l’opéra Garnier et l’Hôtel de Ville de Paris. Le château possède de très belles collections de meubles, tapisseries et objets datant des XVIe, XVIIe et XIXe siècles.
Le parc paysager du XIXe siècle, dessiné par Henri Duchêne, domine la vallée de la Loire. Il abrite chaque année, de la mi-juin à la mi-octobre, le Festival international des jardins. Cette manifestation permet à une vingtaine d’artistes et de paysagistes venus du monde entier de concevoir des jardins thématiques. La beauté de l’ensemble atteint son apogée en automne

 

 

 

BLOIS

Blois Place du Château
41000 Blois
Tél. +33 (0)2 54 90 33 32
chateau@ville-blois.fr
Ouverture

01/04 au 30/09 : 9h-18h30 01/10 au 30/12 : 9h-12h30/14h-17h30

Fermé le 25/12 et 01/01

Tarif : 7 €. Réduit : 5 €.

Résidence favorite des rois de France à la Renaissance, le château de Blois est un véritable palais royal en Val de Loire.
Érigé sur un coteau découpé en promontoire au cœur de la ville, c'est un résumé de l’architecture française. Chaque aile de ce quadrilatère entourant une cour d’honneur témoigne d’une époque : un pignon médiéval élevé par les comtes de Blois, un manoir en pierre et en brique de style Louis XII, une aile Renaissance avec un escalier à vis et sa façade des Loges, et enfin l’architecture classique du XVIIe siècle illustrée dans l’aile Gaston d’Orléans.
Le château abrite aussi le musée des Beaux-Arts ainsi qu'un musée lapidaire.



CHENONCEAU

Château de Chenonceau
37150 Chenonceaux
Tél : 00 33 (0)2 47 23 90 07 Fax : 00 33 (0)2 47 23 80 88 E - mail : info@chenonceau.com

Construit sur le Cher, dont les eaux reflètent la beauté unique de son architecture Renaissance,
le Château de Chenonceau est le fleuron du Val de Loire.
« Château des Dames » pour l’histoire de France, bâti en 1513 par Katherine Briçonnet, embelli successivement par Diane de Poitiers et Catherine de Médicis, sauvé des rigueurs de la Révolution par Madame Dupin, Chenonceau doit en effet aux femmes une part de son charme.
Le site enchanteur, les Jardins à la Française, et le Parc qui l’entourent, complètent l’impression de grâce délicate qui s’en dégage.
Chenonceau n’est pas seulement remarquable par son architecture et son histoire, mais aussi par la richesse de ses collections, comme le révèle la visite intérieure :mobilier Renaissance, important ensemble de tapisseries des XVIème et XVIIème siècles et nombreux tableaux de Maîtres. Parmi les plus célèbres : Le Primatice, le Corrège, Rubens, Le Tintoret, Rigaud, Nattier, Van Loo.
Horaires : Le Château est ouvert tous les jours de l’année.
Du 1er janvier au 9 février :09h30 - 17h00. Du 10 février au 15 mars : 09h30 - 18h00.
Du 16 mars au 30 mars : 09h30 - 19h00. Du 31 mars au 31 mai : 09h00 - 19h00.
Du 1er au 30 juin : 09h00 - 19h30. Du 1er juillet au 31 août : 09h00 - 20h00.
Du 1er au 30 septembre : 09h00 - 19h30. Du 1er au 27 octobre : 09h00 - 18h30.
Du 28 octobre au 4 novembre : 09h00 - 18h00. Du 5 novembre au 31 décembre : 09h30 - 17h00.
PONTS PRINTEMPS : Pâques, 1er mai, 8 mai, Ascension, Pentecôte : 09h00 - 20h00.

Accès handicapés : Les jardins et le rez-de-chaussée du monument sont équipés d'accès pour les handicapés.
Animaux de compagnie
Les animaux de compagnie de petite taille sont acceptés sur le domaine. Chiens tenus en laisse ou dans les bras.
tarifs 2007
Entrée individuelle :
CHÂTEAU (avec brochure) : Adulte : 9,50 € Enfants/children de 7 à 18 ans : 7,50 €
Etudiants/students sur présentation de leur carte : 7,50 €
CHÂTEAU (visite audio vidéo guidée) : Adulte : 13,50 € Enfants/children de 7 à 18 ans : 11,50 €
Etudiants/students sur présentation de leur carte : 11,50 €
CHÂTEAU (avec brochure), MUSÉE DE CIRES : Adulte : 11 € Enfants / children de 7 à 18 ans : 9 €
Etudiants /students sur présentation de leur carte : 9 €
CHÂTEAU (visite audio vidéo guidée), MUSÉE DE CIRES : Adulte : 14,50 € Enfants/children de 7 à 18 ans : 12,50 €
Etudiants/students sur présentation de leur carte : 12,50 €

Entrée groupes : (Groupe de plus de 20 personnes)
CHÂTEAU (avec brochure) : 7,50 € CHÂTEAU (avec brochure), MUSÉE DE CIRES : 9 €
PROMENADE NOCTURE DANS LES JARDINS : 5 € Enfants moins de 7 ans : Gratuit

 


VILLANDRY

Villandry, achevé vers 1536, est le dernier des grands Châteaux de la Loire qui furent bâtis à l’époque de la Renaissance dans le Val de Loire.
Villandry fut construit par un ministre des finances de François 1er, Jean le Breton, dont les armoiries figurent sur l’une des lucarnes de la cour d’honneur. Pour le compte de la Couronne, il avait surveillé et dirigé pendant de longues années la construction de Chambord auprès duquel il fit édifier une réplique "en miniature" de Villandry : Villesavin. Auparavant, il avait été ambassadeur à Rome, où il avait pu à loisir étudier l’art des jardins. Jean Le Breton, pour construire l’actuel château, avait fait raser une vieille forteresse du XIIe siècle dont il ne reste que les fondations et le donjon à l’angle sud-ouest du château.
Ses descendants conservèrent Villandry jusqu’en 1754, année où il devint propriété du marquis de Castellane, ambassadeur de Louis XV et issu d’une très illustre famille de la noblesse provençale. Ce dernier fit construire les dépendances dans un très pur style Louis XV et réaménagea l’intérieur du château en l’adaptant aux normes de confort du XVIIIe siècle, qui sont beaucoup plus proches des nôtres que celles de la Renaissance.

Au XIXe siècle, on détruisit le jardin traditionnel pour créer un parc à l’anglaise autour du château.

Adultes Tarif réduit *** Groupes
**** Gratuité pour les enfants de moins de 8 ans
(*) visite libre avec dépliant : durée moyenne 1h30

Jardins seuls * 5,5€ 3,5€ 4€ (****) GROUPES (prix par personne) : (minimum 15 payants/ 2 gratuités réservées chauffeur et accompagnateur)

Château + Jardins ** 8€ 5€ 6,5€ (**) visite libre ou guidée dans le château (visite réservée en priorité aux individuels - groupes = nous consulter) : durée moyenne 2h30

(***) tarif réduit : jeunes de 8 à 18 ans, étudiants (- 26 ans avec carte en cours de validité)
GROUPES SCOLAIRES (tarifs adaptés selon les âges - nous consulter).

 



CHAMEROLLES

CHATEAU DE CHAMEROLLES - 45170 CHILLEURS AUX BOIS
Tel: 02.38.39.84.66 - Fax: 02.38.39.45.59
Ouvert 10h à 12h et de 14h à 17h. Fermé le mardi 

www.coeur-de-france.com/chamerolles.html



Tarif adulte : 5€ Tarif - Enfant de 7 à 15 ans : 3,5€ - Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans.
Air de pique-nique couverte - Restauration légère
Renseignements : 02 38 39 84 66 / chateau.chamerolles@cg45.fr

Bâti à l'aube de la Renaissance par Lancelot 1er du Lac, selon les plans d'une forteresse médiévale, Chamerolles dresse ses tours au cœur d'un pays d'étangs, au cœur de la Beauce et de la Gâtine. Il fut au XVIIe siècle un haut-lieu du protestantisme, avant d'être rendu à une vocation plus résidentielle.
Propriété du Conseil Général du Loiret depuis 1987, Chamerolles et son jardin Renaissance, qui avaient sombré dans un lent abandon, ont été entièrement restaurés.
Avec la "Promenade des parfums", le château est aujourd'hui voué à l'histoire des senteurs et à l'art du parfum.
Il offre un véritable parcours initiatique au fil de l'histoire des parfums et de l'hygiène, depuis le XVIe siècle jusqu'à nos jours, au travers d'un ensemble de salles reconstituées dans le goût de chaque époque

L'univers du parfum
Écho et hommage à la présence de nombreux sites industriels de parfumerie dans le Loiret, où sont implantées de très prestigieuses enseignes, la "Promenade des parfums" constitue aujourd'hui la grande originalité du Château de Chamerolles, et un voyage initiatique dans le temps:
Le XVIème siècle. Une antichambre, le cabinet de travail d'un humaniste, le laboratoire du parfumeur, et une chambre témoignent de l'art du parfum, tel qu'il se pratiquait au XVIe siècle. Ils recèlent d'objets liés au parfum, à l'hygiène et à la beauté (pomander, miroir, baignoire ...).
Le XVIIème siècle. En un temps où la "toilette sèche" a remplacé le bain, on souhaite désinfecter l'air et le corps, et couvrir les mauvaises odeurs. Une antichambre, le cabinet d'un amateur de fleurs et une chambre restituent le décor et l'atmosphère de l'époque.
Le XVIIIème siècle. Le XVIIIe a renoué avec le bain. Le raffinement prévaut ainsi qu'en témoignent la chambre et l'antichambre, où l'on trouve baignoire, siège à coiffer, boîte à mouches, parfums ... Le bureau du géographe rappelle le développement sans précédent du Siècle des Lumières et ses découvertes.
Le XIXeme siècle. Deux vitrines issues du magasin Lancel de l'époque, à Paris, évoquent le nouvel essor que connaît le parfum au XIXème siècle : le développement de la chimie, l'apparition du vaporisateur.

 


MEUNG SUR LOIRE

 16, place Martroi
45130 Meung-sur-Loire

Ouvertures et horaires
Du 1er mars au 5 novembre ouvert tous les jours de 10h à 19h y compris jours fériés
Du 6 novembre au 28 février 2007 ouvert les samedi et dimanche de 14h à 18h

Entrez dans ce château entièrement meublé privé et habité... Vous pourrez embarquer en famille pour un voyage à travers le temps dans ce fabuleux et mystérieux "château aux deux visages" !
Par leur passage, des hôtes illustres ont marqué l'histoire de ce château, berceau des Capétiens. Jeanne d'Arc y chassa les Anglais après la bataille d'Orléans, et Charles VII, Louis XI, François Ier y séjournèrent...
Vous parcourrez une trentaine de pièces : la majestueuse salle de garde, la cuisine du Pont-levis, les nombreux salons, la salle à manger, le boudoir, la bibliothèque, le salon de musique, les chambres et salles de bain, les greniers et sous-terrains avec effets spéciaux !
Vous pourrez prolonger votre visite dans le parc, où il fera bon flâner pour vous replonger au XVIIIe siècle, époque de vie mondaine au château où deux rivières glissaient dans les méandres des cinq hectares de jardin à la française.
Laissez-vous transporter dans vos rêveries dans ce parc boisé, agrémenté de bassins d'eau, où les animaux familiers sont en liberté.


 

DOMAINE DU CIRAN

Un lieu préservé …
Domaine du Ciran
45240 Ménestreau-en-Villette
Tél. : 02.38.76.90.93
Fax : 02.38.69.44.30

Le Conservatoire de la faune sauvage de Sologne.
Maintenir une gestion agricole, forestière et piscicole pour conserver et améliorer les potentialités d'accueil de la faune sauvage.
Faciliter l'observation des animaux grâce à de nombreux aménagements (parcours, observatoires...).
Développer une action pédagogique de sensibilisation et de protection de l'environnement auprès des 30.000 visiteurs qui viennent chaque année découvrir le DOMAINE DU CIRAN.
ouvert tous les jours, sauf le mardi pendant la période du 1er octobre au 31 mars

Horaires d'ouverture de la billetterie :
– Avril, mai, juin et septembre 10h à 12h et 14h à 18h
– Juillet et août 10h à 12h 30 et 14 h à 19h
– D'octobre à mars 10h à 12h et 14h à 17h, fermeture hebdomadaire le mardi
et le dimanche matin du 1er janvier au 31 mars.

 


CHÂTEAU DE LA BUSSIERE

Contact : Geneviève de CHASSEVAL
Château de La Bussière 45230 La Bussière
Tél. 02 38 35 93 35 - Fax : 02 38 35 94 13
E-mail : Madame de Chasseval

Dates d’ouverture 2007
du dimanche 1er avril au 11 novembre de 10 h à 12 h et de 14h à 18h. Tous les jours sauf le mardi.
En juillet et août : de 10 h à 18 h tous les jours.

Tarifs
Adultes : 7,50 € - Enfants : 6 € - Parc et Jardins : 6 € Groupes : 5,50 €

le Château de La Bussière dit Château des Pêcheurs est un exemple tout à fait remarquable de l'architecture en brique du XVIIIeme siècle. Il est isolé sur un étang de six hectares, dans un vaste parc dessiné par Le Nôtre. Votre promenade vous fera découvrir une demeure toujours habitée par ses propriétaires qui ont su ajouter au mobilier familial, une très belle collection d'œuvres d'art sur la pêche en eau douce. Vous découvrirez également le charme d'une promenade sur les bords de l'étang dans lequel se reflètent les admirables bâtiments en briques losangées et les grands arbres majestueux...

 


AZAY LE RIDEAU

rue de Pineau
37190 Azay-le-Rideau
Tél. : 33 / (0)2 47 45 42 04
Fax : 33 / (0)2 47 45 26 61

C’est dans l’élan créatif des premières années du règne de François Ier que fut édifié le château d’Azay. En 1518, Gilles Berthelot, l’un de ces nouveaux courtisans qui contrôlaient les finances du royaume, fit construire à l’emplacement de la petite forteresse achetée par son père deux grands logis protégés par les bras de l’Indre. Aux angles, d’élégantes tourelles suspendues au dessus de l’eau, rappellent le souvenir de l’inspiratrice des lieux : Philippe Lesbahy, courageuse épouse qui, après la disgrâce puis la mort de Gilles Berthelot, son mari, ne pourra achever la reconstruction du château.
L’édifice présente tous les raffinements d’une architecture renouvelée, conjuguant l’allure du château français traditionnel, avec ses hautes toitures, ses poivrières effilées, ses longues travées de fenêtres et de lucarnes, et la majesté de l’ordonnancement à l’italienne, qui confère aux façades une grande symétrie. A l’intérieur de la cour, le grand escalier, morceau de bravoure d’un architecte demeuré inconnu, est éblouissant. De ses loggias soulignées par un décor sculpté foisonnant, on peut admirer le parc créé à l’époque romantique, alors que les nouveaux seigneurs des lieux, les marquis de Biencourt, restauraient l’édifice.
Aujourd’hui, tandis que les façades offrent leurs reflets aux bras dormants de la rivière, d’oeuvres d’art et mobilier redonnent vie aux espaces intérieurs. Des tapisseries ornent la grande salle où se tenaient bals et banquets ; portraits et tableaux d’histoire animent l’appartement où fut reçu Louis XIII, tout comme les salons, la bibliothèque, et la salle à manger, redécorés par les marquis de Biencourt.

Ouverture
octobre à mars, 10h à 12h30 et 14h à 17h30 avril à juin et septembre, 9h30 à 18h
juillet et août, 9h30 à 19h dernier accès 45 mn avant la fermeture


Fermé 1er janvier, 1er mai, 25 décembre

Tarifs
Plein tarif (adulte) : 7,50 € Tarif réduit (18 à 25 ans) : 4,80 €
Tarif groupes (à partir de 20 adultes) : 5,70 € Gratuité jusqu’à 17 ans inclus
Visite audioguidée : français, anglais, allemand, italien sur réservation durée : 1h30

 

 

YEVRE LE CHATEL

 

Château de Yèvre le Châtel
45300 Yèvre le Châtel
Tél.: + 33 (0) 2 38 34 25 91 Fax: + 33 (0) 2 38 34 26 66
Propriétaire : Propriété de la ville - Monument classé


Situé sur un éperon, à la limite des anciens évêchés d'Orléans et de Sens, dont l'Essonne et la Rimarde marquaient la frontière, Yèvre-le-Châtel fut très tôt fortifié.
Dès le Xème siècle, Yèvre est une des possessions de l'Abbaye de Fleury de Saint-Benoît-sur-Loire. On sait qu'à plusieurs reprises les moines de Fleury se plaignirent au Roi, Hugues Capet, des exactions du baron Arnoul de Yèvre. C'est sans doute pour faire oublier les excès de son mari que son épouse, Lucinde, fonda dans l'enceinte du château une abbaye sous l'invocation de Saint-Gault, un des Saints de Bretagne dont les reliques avaient été apportées dans la région par des moines fuyant l'invasion des Normands. La chapelle de cette abbaye est aujourd'hui l'église paroissiale de Yèvre-le-Châtel.
Après le décès du baron Arnoul, le Roi interviendra plusieurs fois pour soumettre ses successeurs et démanteler leurs châteaux qui ne devaient être que des fortins de bois, construits sur une "motte".
Le rattachement du château à la couronne de France se situe vraisemblablement vers 1112, lorsque Louis VI le Gros contraint le vicomte Foulques à lui céder Yèvre-le-Châtel dont il fit une puissante châtellenie.
Vers 1200, sur ordre de Philippe Auguste, le château fut reconstruit selon les derniers perfectionnements de l'architecture militaire rapportés des croisades. C'est, semble-t-il, à Gilon du Tournel que l'on doit cette ultime reconstruction.
Pendant la guerre de Cent ans, Yèvre resta, avec Montargis, la seule place forte au nord de la Loire à ne pas tomber entre les mains des Anglais ou des Bourguignons.
A la fin du XVème siècle, du fait de l'extension du domaine royal et des progrès de l'artillerie qui rendirent ses défenses obsolètes, Yèvre-le-Châtel perdit de son importance et son rôle de place forte. Un inventaire indique déjà, en 1610, que le château est en ruine.
En 1637, la maréchaussée sera transférée à Pithiviers, mais la justice royale continuera de siéger à Yèvre jusqu'à la Révolution.
Dates et horaire des visites
Le château est ouvert : - du 1er avril au 1er novembre de 14h à 18h.
Visite guidée pour les groupes toute l'année sur rendez-vous.
Le château est fermé du 2 novembre au 31 mars.
Tarif : - Adulte : 3 € - Enfant : 2 € mais gratuit pour les moins de 6 ans

     

 

    

 

 

 

  

 

 

 

 

 Vaux  le Vicomte

 www.vaux-le-vicomte.com

A 1 HEURE 15 d'Orléans

A voir et revoir et revoir....

 

 

 Versailles

www.chateauversailles.fr

A 1 heure .15 d'Orléans

 

   

 

 

 


 

 Fontainebleau

www.musee-chateau-fontainebleau.fr

A 1 Heure d'Orléans